Les notaires mettent en ligne leur base de données10/07/2017  



Les notaires de France ont lancé le 1er juillet un site internet consacré aux statistiques immobilières. Enfin ! Car cela fait six ans qu’un tel site aurait dû ouvrir. Une loi prévoyait cette ouverture dès 2011, mais les textes d'application ont mis très longtemps à être publiés. Les notaires n'ont l'obligation d'alimenter cette base que depuis le 1er janvier dernier, et celle de la communiquer depuis le 1er juillet. Outre une partie gratuite qui permet d'accéder aux prix médians à l'échelle de sa commune, voire de son quartier, le site propose en effet, moyennant cinq euros minimum, d'affiner sa recherche en intégrant davantage de critères (cinq euros par critère).  Aujourd'hui, un seul trimestre est disponible (le premier trimestre 2017), mais les notaires devraient à terme fournir deux ans d'historique, comme le prévoient les textes.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : ça bouge en Ile-de-France !

Selon les Notaires franciliens, le marché de la transaction s’est enfin réveillé en 2015, en Ile-de-France.

Immobilier : Pourquoi les Français se passent des pros ?

31% des transactions immobilières échappent aux professionnels, selon les statistiques des notaires.

Un site pour acheter du neuf

Le réseau immobilier l’Adresse annonce le lancement de son site www.ladresse-neuf.com, destiné à donner un accès rapide et précis à près de 2 000 programmes neufs de 190 promoteurs partout en France.

Immobilier, la hausse continue

Selon l’indice Insee - Notaires des prix des logements anciens en France, au premier trimestre les prix augmentent de 0,7% par rapport au quatrième trimestre 2015, après +0,2 % le trimestre précédent. Il s’agit du troisième trimestre consécutif de hausse dans l’immobilier ancien.

Les prix de l’immobilier à la hausse

Selon l’indice Notaires de France-Insee, la fin d’année 2015 a vu ses prix immobiliers augmenter de façon très légère avec une moyenne de 0,4 % dans l’ancien.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.