Assurance-vie

Un contrat d'assurance-vie garantit, en contrepartie du paiement de primes, le versement d'un capital ou d'une rente en cas de réalisation d'un risque donné : le décès ou la survie de l'assuré.

 

La souscription d'un contrat d'assurance-vie permet :

- de se constituer progressivement un capital, via des versements réguliers ;
- de faire fructifier l’épargne déjà constituée dans un cadre fiscal avantageux.

 

L'assurance-vie est aussi un support de placement à privilégier si l'on est à la recherche d'une source de revenus complémentaires, notamment en vue de la retraite.

Deux solutions sont possibles :

- Plutôt que de récupérer l'épargne de l'assurance-vie sous forme de capital, il est possible d'opter pour le versement d'une rente viagère et garantir, ainsi, des revenus réguliers jusqu'à la fin de la vie.

- La plupart des assureurs autorisent également de mettre en place des rachats programmés. Cela consiste à retirer une partie de l'épargne avec des montants et une périodicité fixés à l'avance de manière à s'assurer le versement de revenus réguliers jusqu'à extinction du capital.

 


A savoir également que, dans le cadre de l'assurance-vie, le capital ou la rente versée au bénéficiaire lors du décès de l'assuré n'entre pas dans la succession de ce dernier.

Il existe 2 types de support au sein d’un contrat d'assurance-vie : le fonds en euros et les unités de comptes. En principe, la répartition entre ces 2 types de supports est fonction des objectifs, de l'âge du souscripteur, de son profil de risque... Cette répartition peut être modifiée à tout moment en faisant un arbitrage.

 

Enfin, les sommes placées sur le contrat d'assurance vie ne sont pas bloquées : effectuer des rachats partiels du capital suivant ses besoins est possible (les rachats sont, toutefois, soumis à prélèvements sociaux et imposition selon l'ancienneté du contrat).

 


LETAILLEUR CONSEILS & PATRIMOINE sélectionne les contrats d'assurance vie les plus adaptés à la situation de chacun de ses clients.