Contrat Madelin

Le montant de la retraite qu'offrent les régimes de retraite par répartition n'assure pas un revenu de remplacement suffisant et il est impératif de penser à préparer un complément de revenus pour la retraite grâce aux différents régimes de retraite par capitalisation.

Les professions indépendantes peuvent, ainsi, à titre facultatif, souscrire un contrat dit « Madelin » pour compléter leur future retraite.

Un contrat Madelin donne la possibilité de se constituer une retraite par capitalisation en déduisant les cotisations versées du bénéfice imposable. Un contrat de retraite Madelin fonctionne comme une assurance vie. L’adhérent a la possibilité de répartir son capital entre un fonds euros et des unités de compte.

La sortie d’un contrat Madelin se fait, en principe, en rente viagère au moment de la retraite.

De par la loi, un contrat Madelin n’est pas rachetable. De ce fait, il n’a fiscalement aucune valeur financière et ne doit donc pas être inclus dans le patrimoine à déclarer à l’ISF, durant la phase d'activité et/ou de cotisation.

En revanche, les rentes issues d’un contrat Madelin sont soumises à l’impôt sur le revenu.

En fonction de la situation de chacun, un contrat Madelin peut donc être approprié ou non.

 

Le rôle de LETAILLEUR CONSEILS & PATRIMOINE est  de vérifier la pertinence de l’opération pour chacun de ses clients.